Kassaman binnazilat ilmahiqat..." le plus noir des crimes est celui qui consiste à obscurcir la conscience politique et d’égarer tout un peuple" d'Emile ZOLA

Kassaman binnazilat ilmahiqat..." le plus noir des crimes est celui qui consiste à obscurcir la conscience politique et d’égarer tout un peuple" d'Emile ZOLA

Le nom de ce blog est sans doute évocateur de notre "nachid el watani" tant décrié par le passé parce que, associé au pouvoir Algérien illégitime. Après des décennies de disettes. Je voudrais faire de cet espace, un coin où tous mes compatriotes et autres amoureux de libertés, de démocratie, ou tout simplement d'histoire pourraient s'exprimer librement. En ce sens, nous vous souhaitons la bienvenue. En hommage à Nacer Hachiche, repose en paix et à bientôt ! Pour garder le contact avec notre chère patrie : http://www.alger-presse.com/index.php/presse-fr


DEGRADATION DE LA SANTE DE BOUTEFLIKA : le jeu s’accélère (source Algérie Express)

Publié par The Algerian Speaker sur 26 Décembre 2013, 11:40am

Catégories : #EJDID

boutef maladeEpuisé par les obligations protocolaires auxquelles il a dû répondre lors de la visite de la délégation française conduite par le premier ministre jean Marc Ayrault, le chef de l’Etat est actuellement incapable de répondre au minimum de ses charges.

Le limogeage d'officiers généraux envisagé depuis plusieurs semaines ne s'est pas réalisé malgré l'insistance du chef d’état-major Gaid Salah, insistance réitérée lors de son entretien avec Bouteflika dimanche dernier. Le frère cadet Said a même dû faire annuler l’audience que devait accorder le président au premier ministre yéménite qui est pourtant un de ses proches amis. Depuis la séquence du « petit journal » de la chaine canal plus, il règne une véritable atmosphère de paranoïa à la présidence et toute exposition du chef de l’Etat est sujette à des débats sans fins.  La réunion du conseil des ministres programmée pour lundi prochain est allégée et peut être même compromise. Jusqu’à ce matin, seule la cérémonie de signature de la loi de finances est prévue.

Face à la précipitation des évènements Saadani et Gaid Salah font bloc contre l’emprise qu’exerce Said sur le président. Ils suspectent le frère cadet d’avoir fait deal avec le général Toufik. Dans cette révolution de palais, le général Hamel aurait rejoint le duo animé par le chef d’état-major.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents